31 maart 2016

Selon la MC, le généraliste gagne 16.000 € par mois

Bonne nouvelle ! Si Luc Van Gorp, le président de la Mutualité Chrétienne ne s’est pas trompé, vous gagnez plus en tant que généraliste que vous ne le pensiez. Van Gorp n’a pas l’intention d’éluder le débat, dit-il lui-même. Nous citons : « Je veux parler d’honoraire raisonnables pour les médecins. J’ai lu la semaine dernière que les généralistes belges étaient les travailleurs les plus acharnés de toute l’Europe : ils travaillent en moyenne 51 heures par semaine et reçoivent quatre patients par heure. Faites le compte avec moi : une visite chez le généraliste revient en moyenne à 20 euros. Ils gagnent donc en moyenne 51 fois 20 euros, à multiplier par quatre puisqu’il y a quatre semaines dans un mois. Cela représente donc pour le généraliste moyen un revenu brut mensuel d’un bon 16.000 euros – et je ne parle ici que des généralistes, et non des spécialistes. Pardon ? Ne pourrions-nous pas en reparler à l’occasion ? Car cet argent est payé par les pouvoirs publics et par les patients. » 
Van Gorp se trompe. Le généraliste moyen ne gagne donc pas 16.000€.  Le président de la MC s’égare ici une fois de plus dans sa réflexion. Il n’y a aucun généraliste qui reçoit quatre patients par heure au rythme de 51 heures de travail par semaine. Pour commencer, le généraliste passe au moins un tiers de son temps, voire la moitié, à s’occuper des obligations administratives insensées avec lesquelles l’INAMI et les mutuelles tourmentent les médecins et surtout les généralistes. Je cite mon ami le généraliste : « Il y a environ 25 ans je consacrais 90% de mon temps à mes patients. Consultations, visites à domicile, un après-midi dans le home, le bien-être de l’enfance, peu importe. Le temps passait à la vitesse de l’éclair. Je n’eus qu’à peine le temps de me marier et de faire des enfants. Mais je plaisante, bien entendu. Mon travail m’amusait. Entre-temps, je ne travaille plus qu’à peine la moitié de mon temps avec mes patients. Le reste de mon énergie est consacré à l’administration, aux attestations, aux demandes d’approbation, à remplir des statistiques, je n’écris plus de lettres à mes collègues mais je me noie en revanche dans les courriels, je dois me débattre pour assimiler de nouvelles directives et de nouveaux critères de profil, suivre des formations de recyclage, et le pire de tout c’est que je dois m’entendre dire une fois de plus que je ne travaille en fait pas assez. »
Et le cabinet de mon ami tourne plutôt bien. Il y a beaucoup de cabinets de généraliste où le médecin de famille n’arrive pas à 240 consultations par semaine. Luc Van Gorp a réussi à faire publier sa vérité dans Knack Magazine du 23 mars dernier. Le collègue Walter Pauli n’avait visiblement pas bien préparé son interview ou alors il n’a pas jugé utile d’y apporter un correctif. Voilà pourquoi nous le faisons ici. 
Le Panorama de la Santé de l’OCDE paru en novembre de l’année dernière nous apprend que le revenu moyen d’un généraliste dans notre pays représente 2,3 fois le Revenu Moyen Imposable (RMI) du Belge moyen. En revanche, le spécialiste moyen – toutes disciplines confondues – gagne 6,1 fois le RMI. Mais cela représente finalement combien en langage de tous les jours ? Le revenu net imposable en Belgique s’élevait en 2012 à 16.651 euros en moyenne, selon les statistiques les plus récentes du Service Public Fédéral Économie.
Cela signifie donc qu’un généraliste aurait gagné en 2012 une somme moyenne imposable de 38.297,3€ net.  Si l’on divise ce montant par région, nous constatons que la région la plus riche de la Flandre bénéficie d’un RMI de 17.765 euros. Cela signifie que le Dr De Leeuw, généraliste flamand, a gagné 40.859,50€. Son collègue wallon le Dr Le Coq vit dans une région où le RMI n’est que de 15.736 euros. Ce qui fait un revenu de 36.192,8€. Leur collègue bruxellois, le Dr Zinnequin n’a gagné que 30.167,6€ dans une région où le RMI atteint à peine 13.312€. Bruxelles et la Wallonie enregistrent par contre les plus importantes progressions avec respectivement 8,5% et 14,7%. Il s’agit ici de chiffres annuels.
Les spécialistes font beaucoup mieux dans l’ensemble. Au niveau national, leur revenu est de 101.571,1€, en Flandre de 108.366,5€, en Wallonie de 95.989,6€ et à Bruxelles de 81.203,2€.
il s’agit de données fournies par l’INAMI qui ne dispose toujours pas du nombre précis de médecins qui travaillent encore effectivement. J’avais déjà publié une colonne en 2009 à propos du manqué à gagner des médecins. Tant l’INAMI que le Dr Marc Moens, à l’époque patron du BVAS-ABSyM, se sont jétés l’un et l’autre sur leur plume pour rectifier l’une et l’autre chose. La Ministre Laurette Onkelinx avait reconnu qu’il n’y avait que 9.259 généralistes « actifs ».
Le vice-président sortant du BVAS-ABSyM, le Dr Roland Lemye, nous avait d’ailleurs confié à l’époque qu’il n’y avait en fait que 6.000 généralistes actifs. Et le Dr Marc Moens avait calculé que le généraliste moyen avait gagné exactement 49.807€ en 2009. 
En d’autres mots : Luc Van Gorp nous raconte des balivernes. Vous n’êtes pas aussi riches qu’il ne le pense. Nous pouvons en reparler, à l’occasion.

Marc van Impe

Source : MediQuality

09:14 Gepost door Marc van Impe | Permalink | Commentaren (0)

De commentaren zijn gesloten.