20 december 2015

Nos voeux de Nouvel An

Le climat s’est considérablement alourdi ces derniers jours. Il est deux heures et demie et le téléphone sonne. L’appelant est inconnu, mais son dialecte est reconnaissable entre tous. Le numéro est anonyme. Tout cela découle d’un blog sur l’euthanasie et d’un article concernant la politique de la ministre Maggie De Block. D’où ceci. Celui dont les cheveux ont été caressés à rebrousse poils sent au moins qu’il a encore une tête.

Ce n'est pas notre rôle de défendre la personnalité d'une ou d'un ministre, ni leur personne en tant que telle.  Mais celui ou celle qui plaide pour la mise en place d'un cordon sanitaire autour de la ministre ferait bien de réfléchir d'abord au fait que cela fait maintenant trente ans, plus encore, depuis la grève des médecins en 1964, que nous n'avons pas eu le moindre ministre de la Santé pouvant se prévaloir de la moindre expérience médicale.

Nous avons eu successivement un avocat, un mineur de fond, un économiste, un secrétaire syndicaliste, un employé de magasin, un comptable, un cadre des charbonnages, un employé communal, un chef-scout, un physicien, une avocate, un professeur de géographie, un licencié en Science Po, un fonctionnaire, un sociologue, un juriste, un ingénieur commercial, un diplômé en politique scientifique, encore une fois la même avocate, et aujourd'hui, (enfin), une généraliste.

Les attentes s'amplifient évidemment de voir cette généraliste faire exactement comme ses prédécesseurs et d'avoir surtout à coeur les intérêts de sa propre caste politique, et que, - sans être importunée par la moindre connaissance de ces affaires – elle prendra – de préférence en catimini, des décisions qui conviennent à certains groupes d'intérêts.

Celles et ceux qui s'attendent à ça sont en pleine divagation. Ils s'irriteront encore souvent de cette situation, tout comme le soussigné s'en irrite. Mais ainsi va la politique. Mais ce dont nous pouvons aujourd'hui être certains, c'est qu'il y a un certain ‘métier' qui soutient cette expérience, en tant que généraliste comme en tant que femme politique.

Pour ce qui concerne l'auteur de cette colonne: il n'est membre d'aucun club, et ce bien trop de prétentieux de dire qu'il a la moindre influence sur notre vie politique, sociale et culturelle. L'auteur dispose en revanche d'un important réseau.

Depuis son cabinet d'écriture haut perché, il contemple les quatre points cardinaux et voit Laura se lever chaque matin et se coucher à nouveau chaque soir. Tous les épistoliers n'ont pas cette chance. C'est un homme de la «zijtje», la petite mer comme l'appellent affectueusement les Ostendais. Quelqu'un qui vit avec une vue sur mer et ne voit donc plus que l'image déprimante d'un jour de plus qui se termine et qui est désormais moins réjoui par la vie.  

Je vous souhaite à toutes et à tous un heureux Nouvel An. 

Marc van Impe

 

Source: MediQuality

Nederlandstalige versie van deze blog : Nieuwjaarswensen

15:50 Gepost door Marc van Impe | Permalink | Commentaren (0)

De commentaren zijn gesloten.